L'écoquartier

Evaluer un écoquartier

Ecoquartier: le terme est à la mode. Il s’agit de créer des logements de qualité et des espaces de vie qui s’ancrent dans le long terme. Et de le faire d’une manière durable. Cependant, comment évaluer la qualité des démarches entreprises ? Comment mesurer la progression d’un projet et d’un chantier ? Un outil existe, qui se nomme « Quartiers durables by SMEO. » Il évalue la durabilité d’un projet. Il a été adopté par la Confédération suisse dans le cadre du programme national «Quartier durable ».

Cet outil a été utilisé à différents moments de la préparation du projet des Vergers. L’écoquartier meyrinois a été l’un des premiers de Suisse à bénéficier de cette évaluation. Une démarche importante. Elle permet de prendre en compte tous les aspects importants d’un quartier durable à toutes les phases du projet : de sa conception à son exploitation, en passant par la réalisation. Cela permet ainsi une amélioration continue du projet en termes de durabilité.

L’outil d’évaluation a permis de mettre en lumière les points suivants :

1. Rôle moteur de la Commune, interactions et concertations

  • La gouvernance et le pilotage du projet sont innovants. La Commune de Meyrin et l’Etat de Genève se sont ainsi beaucoup concertés. La Commune a pu faire passer des ambitions qui vont au-delà des normes et cadres légaux. Ces résultats touchent particulièrement les aspects liés à la mobilité et à l’énergie.
  • Les propriétaires et les coopératives (et donc une part des futurs habitants du quartier), participent pleinement à la démarche. La Commune possède une grande partie des droits à bâtir du quartier et peut ainsi, par l’octroi de droits de superficie, favoriser des acteurs qui s’investissent dans la vie et l’animation du quartier. 

2. Un lieu de rencontre - Aspects sociaux

  • Différents lieux de rencontre, de partage et de jeu ont été conçus. Cela permettra au futur quartier de devenir un espace social, porteur d’interactions entre les habitants.
  • Les types de logements sont variés, pour répondre à des demandes diverses et favoriser une mixité sociale.
  • Cette étude souligne aussi l’importance de l’implication de la population dans la vie du quartier. Les habitants sont invités à s’approprier les lieux, à y développer des espaces de cogestion et de coproduction.

3. Un concept innovant - Aspects environnementaux

  • Le concept énergétique est particulièrement innovant. (cf : chapitre sur la « Gestion de l’énergie»).
  • L’écosystème du quartier sera plus riche en biodiversité une fois le projet réalisé.
  • Un effort particulier pour la mobilité a été relevé. Une réduction significative du nombre de places de parking a pu être réalisée. Une très bonne desserte en transports publics est également prévue, en interne et en externe (tram, bus).

4. Présence de l’écoquartier

  • Un appel à projets a été lancé pour l’occupation des rez-de-chaussée. Des commerces pourront s’y installer avec des services dédiés à la question de l’écoquartier : espaces de conseil, vente de produits locaux, etc.
  • Plusieurs autres points positifs ont été relevés par l’indicateur: l’identité forte du quartier, la volonté de maîtriser les coûts,  la conception d’une gestion efficace des déchets, la gestion des eaux, etc.

5. Effets économiques

Les effets économiques du quartier ont aussi été mis en lumière.

  • Le développement d'un nouveau quartier de 1'300 logements aura un coût global estimé entre CHF 500 Mio et CHF 1'000 Mio. Ce montant sera injecté principalement dans le secteur régional de la construction.
  • L’accueil de plus de 3'000 nouveaux habitants sur la commune de Meyrin dans les années à venir (environ 22'000 habitants aujourd'hui), aura des conséquences directes sur les finances communales, avec :

a) Une augmentation  des recettes (impôts) ;
b) Une augmentation des dépenses liées aux infrastructures à construire (routes, collecteurs souterrains, crèches, écoles, installations culturelles et sportives) ;
c) Un impact sur le budget communal (entretien du domaine public, augmentation des effectifs du personnel de l'administration face à une hausse de plus de 10% de la population meyrinoise).

Les retombées économiques seront aussi les suivantes :

  • Mise sur le marché d'environ 1'300 logements variés, aux différents niveaux de loyers, permettant de garantir une certaine mixité de la population;
  • Création d’emplois par l’implantation de commerces de proximité et de services.

Documents à télécharger

Evaluation de l'écoquartier des Vergers