Le projet

Transports et mobilité

L’écoquartier des Vergers fait la part belle aux mobilités douces et aux transports publics. Les voitures n’y circulent pas en surface; piétons et cyclistes ont quant à eux à disposition un réseau dense de cheminements à travers le quartier.

Transports publics

Les transports publics desservent efficacement le quartier. La ligne de tram TCMC relie les Vergers à la gare Cornavin en 19 minutes.

Mutualisation des places

Trois parkings souterrains abritent les véhicules motorisés. En effet, les places de stationnement pour voitures ont été mutualisées et réduites à 1'245 places afin d’éviter d’avoir une offre pour les habitants et une autre pour les visiteurs.
Les habitants n’ont pas de place fixe, mais disposent d’un abonnement leur permettant de se garer à la place libre qu’ils trouvent. Les visiteurs déposent quant à eux leur voiture dans les espaces restants. Le nombre de places à réaliser et le système d’exploitation des parkings ont été déterminés de manière à garantir aux abonnés une place de stationnement. De plus, des véhicules en auto-partage (mobility) seront également disponibles. Ce système permet d’éviter la réalisation de 500 places ce qui représente une économie de près de 25 millions de francs.

Lieu de passage

Les accès piétonniers aux parkings se font depuis les espaces publics. Les parkings ne sont donc pas directement liés aux logements, ce qui favorise les rencontres, les échanges et l’animation de l’espace public.

Places de stationnement vélo

Le quartier encourage également la mobilité douce. 1'300 places de stationnement pour vélos seront disponibles d'ici à 2018. Une moitié d’entre elles est disposée dans les immeubles, l’autre moitié est répartie dans l’espace public.